RépondRE à l' obligation de formation

Un accompagnement sur mesure pour faciliter toutes les démarches

C'est quoi L’obligation de formation pour les 16/18 ?

Lutter contre le décrochage scolaire qui touche environ 60 000 jeunes !

« Pour une école de la confiance » la loi du 26 juillet 2019 crée un prolongement de l’instruction obligatoire jusqu’à la majorité des jeunes en instaurant une obligation de formation pour les jeunes de 16 à 18 ans.

Pourquoi ?

Eviter le décrochage scolaire et se retrouver sans projet ni activité !

Le but est d’éviter le décrochage scolaire en agissant avant la rupture scolaire. Si le décrochage est déjà effectif, alors on propose des solutions alternatives pour  sécuriser le parcours d’apprentissage.

Regardez la synthèse vidéo réalisée par nos collègues de la Mission Locale Rochefort Marennes d’Oléron !

Comment respecter cette obligation ?

Emploi | formation | Service Civique | stage | apprentissage…

Par exemple en poursuivant sa scolarité, comme apprenti ou stagiaire de la formation, en occupant un emploi ou un service civique ou encore en intégrant un dispositif d’accompagnement social et professionnel à la Mission Locale, Cap Emploi ou Pôle emploi. 
Si le jeune a des problèmes de santé, il peut être dispensé. Une réponse sera aussi apportée pour les mineurs en situation de handicap. 

Comment choisir, où trouver le programme qui me va ?

La Mission Locale de Lille est là pour accompagner ces démarches !  

Nous avons  la responsabilité du contrôle du respect de cette obligation de formation. Nous avons mis en œuvre des actions de repérage et d’accompagnement avec l’Education Nationale et tous les acteurs locaux en lien avec les mineurs tels que les CIO, les clubs de prévention, l’E2C, Pôle Emploi, des associations, des institutions médicaux sociales, des centres de formations, etc.

Nous avons des solutions adaptées à chacun !

Contactez-nous
r.audenaert@reussir.asso.fr
 03 20 14 85 50   |  06 61 14 08 86

FORMULAIRE DE PRISE DE CONTACT EN LIGNE >>

rejoignez-nous sur les réseaux sociaux